La Fille du Train de Paula Hawkins

Publié le par Val

La Fille du Train de Paula Hawkins

La Fille du Train, c'est LE thriller dont on entend parler partout ces temps-ci. Dans toutes les revues, dans toutes les émissions littéraires, on recommande de le lire. De quoi piquer la curiosité.

Il avait donc de la pression sur les épaules ce roman. Être aussi bon que ce que tout le monde prétend. Heureusement, je peux dire mission accomplie.

On suit Rachel, qui, à tous les jours, prends le train. Et à tous les jours, elle voit le même couple, dans leur maison. Elle les regarde. Et elle a appris à les aimer, elle s'est attaché à eux. Elle les appelle Jason et Jess. Pour elle, ils sont parfaits. L'exemple même du couple heureux, en harmonie, avec une vie dont elle avait rêvé, une vie qu'elle aurait pu avoir avec son ancien mari.

Sauf qu'un bon jour, Rachel aperçoit Jess avec un autre homme. Sa vision parfaite s'est envolée. Pire encore: quelques jours après, elle voit sa photo à la une des journaux. Jess est portée disparue.

Rachel découvre donc qu'elle ne s'appelle pas Jess, mais bien Megan et que son mari s'appelle Scott. Cette histoire l'obsède tellement qu'elle décide d'entrer en contact avec lui, de tout faire pour en apprendre le plus possible sur eux, de découvrir où Megan se cache.

Au fil du roman, on se rend compte aussi que Rachel est très troublée. Sa vie ne va pas bien, mais pas bien du tout. Elle ne s'est jamais remise de sa rupture, elle est alcoolique, elle a perdu son emploi. Elle vit une véritable déchéance.

Le roman est bien construit. Chaque chapitre est raconté d'un point de vue différent: celui de Rachel, de Megan et de Anna, la nouvelle femme de l'ancien mari de Rachel. C'est de cette façon qu'on réussit à découvrir des bribes d'informations, à avances dans l'intrigue, sans que ce soit "garroché" ou qu'on le voit venir trop d'avance.

La traduction est bonne aussi. Ça s'est très important. Je n'aime pas quand on sent trop la traduction française, avec des expressions qui m'agacent un peu. Ici on retrouve une traduction internationale, on ne la sent pas vraiment.

J'ai lu qu'on avait comparé La Fille du Train au roman Les Apprences de Gilian Flynn. J'avoue que oui, sur la trame narrative, sur le personnage de Megan, on peut retrouver quelques similitudes. Une chose est certaine, les 2 romans sont à lire, car ils vont vous tenir en haleine jusqu'à la fin.

Publié dans Thriller, Roman etranger

Commenter cet article